Kaboul


Arrivée à Kaboul, nous retrouvons Glibert et Gilberte, leur avion est cloué au sol.

En effet, l'arrivée de touristes en petit avion monomoteur privé, n'étant pas prévue dans les textes, il leur est interdit de survoler le territoire afghan. Seule une ligne de vol en droite ligne leur est permis pour rejoindre l'Iran au sud.


Donc pas de survol de l'Hindou kouch avec le chapelet de lacs de Band I Amir, ce sera en 2CV et moto.




Galerie Photos


Naviguer de page en page avec les fléches de la barre de navigation>